Nuz Sombrelieu
L'homme au ventre de cuir
par Brice Tarvel

1919-1929, la France des Années folles… Période de troubles, d’exaltation, d’angoisse
et de bouleversements en tout genre, qui ne fut guère épargnée non plus par les crimes
les plus abjects, les affaires à fort relent de mystère, et qui subit la main mise de moult
créatures hideuses issues des ombres les plus infréquentables.

À Paris, en ces temps d’enthousiasme et de frissons mêlés, Nuz Sombrelieu gère les affaires
peu courantes du cabinet des Obligeances. Ancien contrebandier de la Rum-Row, devenu cul-de-jatte
par la faute d’un monstre émergé des Sargasses, il n’a de cesse, sur les mains ou par tout autre moyen,
d’arpenter la piste rouge du crime. Il est aidé en cela par ses deux collaborateurs :
Marcelline Hochebois, ex-femme-canon dont le singulier don de divination
fait souvent merveille, et Ribert Lucot, voleur impénitent et contorsionniste
qui écuma longtemps les luxueux wagons de l’Orient-Express en se dissimulant
dans des bagages à peine plus grands qu’un carton à chapeau.
[ N'hésitez pas à cliquer sur les illustrations ]
Jeanne d'Arc contre le Maître des Vampires

Nuz Sombrelieu - Les prisonnières du silence


"Rouge et vert !... Sang et absynthe !... " (René Boulzeron)
"Une indéniable poésie patronymique. " (Hyppolite Roultabac)
"Cousu de main de maître." (Juliette Dodu)
"Délicieusement cruel. " (Jean-Charles Rafello)
"Le premier fascicule d'une série prometteuse. " (Hélène Cisterfiasse)
"Simenon rencontre Masterton..." (Odette et Alain Van de Vlad)
"Simenon rencontre Masterton..." (Les mêmes)
Jeanne d'Arc au pôle nord

Nuz Sombrelieu - La nuit sinueuse


"Une plongée dans les Sargasses yonnaises !... "(Barnabé Ribaud)
"L'horreur sous les fagots. " (Pâcome Moulecharrue)
"Alerte et dense." (Maximin Pétard)
"L'effeuilleuse et le cul-de-jatte... " (Mazimou)
"Le deuxième fascicule d'une série prometteuse. " (Hélène Cisterfiasse)
"Très belle couverture !..." (Toutes et tous)
"Grange Bertin ? Grange Bertin !..." (Claude Thorelle)

Nuz Sombrelieu - Les mégères de novembre